[Music Live] Thomas Oliver au San Fran : If I Move To Mars tour – 6th November

Thomas Oliver, un nom à retenir absolument, donnait un concert dans la capitale à l’occasion de la sortie de son nouveau single, If I Move To Mars.

Thomas Oliver

A l’occasion de la sortie de son nouveau single, If I Move To Mars, Thomas Oliver part en mini tournée en Nouvelle-Zélande (Wellington et Auckland) puis chez nos voisins australiens. Pour l’accompagner durant ce périple, les talentueux Louis Baker et Ed Zuccollo assurent, respectivement, guitare électrique et claviers autour de Thomas.

Artiste néo-zélandais, Thomas Oliver est connu pour ses talents de multi-instrumentaliste mais surtout pour sa maîtrise de la Weissenborn, cet instrument atypique où rare sont ceux capable d’en jouer à la perfection. A tout juste 29 ans, Thomas Oliver compte déjà à son actif l’album Baby I’ll Play sorti avec son groupe, The Thomas Oliver band, en 2011 puis un album solo, l’instrumental Beneath The Weissenborn, deux ans plus tard. En 2015, il faisait parti du trio Pass The Gat avec Warren Maxwell et Louis Baker pour quelques dates à travers le pays. Le musicien originaire de Wellington revient aujourd’hui avec un nouveau single, If I Move To Mars, qui nous promet un album courant 2016.
Ce passionné de skateboarding est déjà parti à la conquête de l’Europe l’an passé où il a joué quelques dates avec Louis Baker. Cette aventure a permis aux deux compères de visiter leurs premiers châteaux, chose improbable à voir en Nouvelle-Zélande avant de quitter l’archipel !

Ce soir, le San Fran nous propose une ambiance cabaret inhabituelle où l’espace est empli de tables où tout le monde prend place autour de celles-ci attendant l’arrivée de l’artiste. Le show commence directement avec Thomas Oliver qui s’installe, seul, sur la scène du San Fran. Mais le multi-instrumentaliste n’a pas besoin de support act pour captiver son public qui est charmé dès les deux premiers titres acoustiques du set. Puis arrive l’attendu single If I Move To Mars. Nettement plus rythm’n’blues que les autres titres, ce morceau interstellaire emballe le public dans une romance lunaire. Le set change ensuite de direction avec l’apparition sur scène de Louis Baker accompagné de sa Fender et de sa voix soul. Le duo va alors entamer une série de morceaux enchanteurs uniquement leur voix et deux guitares laissant aisément transparaitre le côté passionné et créatif des artistes.
Tout en dégustant un verre de Sauvignon ou une pinte de bière artisanale, le public, d’un certain âge, assis, est calme mais obsorbé par la magie du moment et l’arrivée de Ed Zuccollo en milieu de set va changer l’atmosphère pour la seconde fois. Derrière ses claviers, Ed delivrent des sons éthérés, lointains, rêveurs. Les deux musiciens aditionnels, Louis et Ed, posent leur voix en support à celle de Thomas Oliver qui pour un temps poursuivra à l’harmonica. Le trio wellingtonien continue avec un titre folk et bluesy, extrait du répertoire de The Thomas Oliver Band, Goin’ Home puis Louis quittera un moment le scène.
Comme lors de Pass The Gat (Warren Maxwell, Louis Baker et Thomas Oliver) en août dernier au Taranaki festival, j’ai ressenti une grande complicité au sein de ce trio wellingtonien mené par Thomas Oliver qui s’adresse régulièrement au public contant anecdotes avec un brin d’humour. Avant le encore où il a reçu une acclamation unanime, Thomas Oliver nous propose une ballade aux accents très autobiographiques, Boy, où l’on fait un bout de chemin avec ce jeune garçon qui découvre la vie. La douceur de la Weissenborn se mêle à la passion vocale du chanteur qui seront emportées par une cascade de claviers angéliques.

Un set de plus d’une heure mariant Rock, Blues et Roots au travers de titres singuliers et épique montrant le talent de l’artiste pour l’écriture et la composition. A moins de la trentaine, Thomas Oliver se pose en jeune troubadour du vingt-et-unième siècle rassemblant les foules et magnétisant les coeurs avec sa voix hors du commun, tantôt aérienne, tantôt nettement plus groovy ou encore pleine de passion. On est conquis.

Thomas Oliver

****

La vidéo du single If I Move To Mars, à visionner ci-dessous, a été réalisé par deux artistes de la Weta Workshop.

Autres vidéos pour vous familiariser avec l’art de Thomas Oliver :
Goin’ Home
Boy

 

Thomas Oliver sur… FacebookWebsiteTwitterSoundcloudYoutube

Louis Baker : Facebook
Ed Zuccollo : Facebook

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s