[Expo] Fiona Pardington – A Beautiful Hesitation

Fiona Pardington est l’une des artistes visuelles les plus célébres d’Aotearoa et une partie de son oeuvre incroyable est visible à la City Art Gallery de Wellington sous le nom de A Beautiful Hesitation.

Fiona Pardington

Mi-Ecossaise, mi-Maorie, Fiona Pardington tire de ses origines une exceptionnelle source d’inspiration. Diplômée de l’université des Beaux-Arts d’Auckland, Fiona est désormais Docteur ès Arts mais également l’une des artistes photographes les plus renommées de Nouvelle-Zélande et même reconnue à l’international – elle a notamment exposée au Musée du Quai Branly (Paris).

A la cinquantaine passée et plus de trois décades de création et d’expositions, Fiona Pardington est aujourd’hui célébrée à la City Art Gallery de Wellington. Ouverte depuis le 22 août et ce jusqu’au 22 novembre, A Beautiful Hesitation est une exposition mettant en avant plus de cent photographies faisant ainsi la plus grande exposition consacrée à cette artiste néo-zélandaise.

Fiona Pardington

A Beautiful Hesitation débute sur un grand espace ouvert avec en toile de fond le logo de l’exposition dessiné par Neil Pardington, frère cadet de Fiona. Ce premier espace est une introduction au travail de Fiona Pardington où l’on découvre notamment les sublimes couleurs de “Davis Kea Wings (above)” et les natures mortes qui caractérisent l’oeuvre de Pardington dont “My Mother’s Roses, Pomegranates and Plastic Bottles”, “Still Life with Waterlilies, Dragon fruit and Sphynx” ou encore “Still Life with Young Kahu, Hag stone and Paper Nautilus“.
Un deuxième espace intitulé Becoming s’ouvre sur deux superbes photographies grands formats dans le plus beau style gothico-romantique dont Akura Pupu Waireti / Violet Snail. Puis une série de photographies en noir et blanc, principalement des oiseaux natifs de Nouvelle-Zélande, mais également la série de sept tiki (Mauria Mai, Tono Ano) où chaque photographie représente un Ngāi Tahu hei tiki (pendentif en pierre de jade) à l’échelle d’un portrait. Les Maoris ne font pas cette distinction de vivant et non-vivant, de êtres animés ou objets qu’ont les Pākehā et ces photographies de Tiki démontrent parfaitement bien cette idée grâce au jeu de lumières qui semble donner vie à ces pierres de néphrite.
La visite se poursuit avec une troisième pièce, A language of Skulls, avant de conclure sur un dernier espace nommé Flesh exposant un ensemble de photographies de corps dénudés dont une série représentant Neil, frère de l’artiste, ou encore le célèbre portrait le l’homme au masque d’apiculteur.

Fiona Pardington

Alliant surréalisme, art gothique ou encore natures mortes, l’univers particulier de Fiona Pardington dépeint ses origines tout en apportant un témoignage universel au travers de ses photographies.

Exposition gratuite, ouverte jusqu’au 22 novembre 2015 à la City Art Gallery de Wellington.

City Art Gallery.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s