[Music Live] Deux concerts hors normes au San Fran avec Jakob et Beastwars

La tournée phénomène de Jakob et Beastwars, deux groupes majeurs de la scène néo-zélandaise, s’arrêtait à Wellington ce 9 octobre.

Jakob

Deux groupes kiwis à la renommée internationales, Beastwars et Jakob, se partagent l’affiche à part égale pour uniquement quatre dates, deux dans chaque île – Christchurch et Dunedin pour le Sud, Wellington et Auckland pour le Nord. Chaque soir avant le début des concerts, un tirage à pile ou face déterminera lequel des deux groupes jouera en premier. Le groupe passant en deuxième à l’opportunité de proposer un rappel.

Les préventes s’étant vendues comme des petits pains, beaucoup de fans se ruent aux portes du San Fran pour tenter d’obtenir le précieux sésame. En un rien de temps, tous les tickets sont épuisés. C’est donc à guichets fermés que se jouera la bataille de ce soir.
Lorsque que j’arrive, pas très en avance certes, le San Fran est déjà plein à craquer. Tous les Wellingtonians que j’ai pu rencontré depuis mon arrivée dans le pays ne parlent que de ces deux groupes et le double concert de ce soir est attendu depuis des semaines. Je reconnais d’ailleurs dans la salle quelques musiciens de groupes locaux et la queue au bar se fait interminable !

Jakob

Après une première partie menée par les Aucklanders de Greenfog, la surprise était toujours là et l’excitation dans le public est palpable. Qui, de Beastwars ou de Jakob, allait jouer en premier ?
Les dés sont enfin jetés et se sera finalement les trois musiciens de Jakob qui monteront les premiers sur la scène du San Fran en ce vendredi 9 octobre.

En ce qui me concerne, il s’agit d’un concert un peu spécial. En effet, j’avais eu l’occasion de voir Jakob à Londres au printemps – nordique – dernier (review et présentation du groupe ici) et avait ainsi donné lieu au premier article inaugural de ce blog. J’avais tout particulièrement apprécié leur concert dans la capitale britannique et n’en étais que plus impatiente de les revoir dans leur propre pays cette fois. Mais toujours au printemps !
Et comme le millier de personne réuni au 171 Cuba street, je n’allais pas être déçue. Pour résumer très brièvement, c’était M.A.G.N.I.F.I.Q.U.E !!!!
Jakob délivrent une performance encore plus éthérée que la précédente où il vous suffit de fermer les yeux pour être emporter par les riffs surréalistes où rien ne semble être performer par la main de l’homme. Entre mystère angélique et enchantement naturel, le trio instrumental de Napier touche la perfection. Malgré une setlist quasi identique à celle de Londres – mais permettant ainsi une parfaite comparaison – Jakob ont su m’émerveiller de la plus belle manière avec une performance époustouflante.
Les fans en transe sont chauds bouillants pour Beastwars et, avouons le, déjà bien imbibés pour la moitié d’entre-eux !

Setlist de la soirée :
– Pneumonic
– Blind Them
– Magna Carta
– Harmonia
– Malachite
– Oran Mor
– Ageena
– Resolve
– The Collar Sets Well

Quelques clichés du concert de Jakob (cliquez sur les photos pour les agrandir) :

Jakob

Jakob

P1070844

P1070851

P1070858

P1070862

P1070867

P1070880

P1070888

Groupe de Wellington performant depuis près de dix ans et pas moins de trois albums à leur actif, Beastwars est un quatuor atypique de la scène néo-zélandaise.
Sur scène, c’est bestial ! Digne de La Belle et la Bête mais sans la Belle ! Dès leur entrée en scène, nous sommes frappés par la présence incroyable du frontman dont la puissance vocale démoniaque se libère avec rage. Dans la salle, le pogo gargantuesque est à la hauteur de l’énergie déployée par le groupe. Démentiel et chaotique, le set de Beastwars honore tout ce que l’on m’avait dépeint.
Parmi le public survolté, le trio de Jakob suit le concert tout en accueillant les fans venus les aborder chaleureux. Le concert abyssal de Beastwars ne se terminera qu’à une heure du matin après un dernier rappel.

Quelques clichés du concert de Beastwars (cliquez sur les photos pour les agrandir) :

P1070890

P1070894

P1070895

P1070905

Quant à l’ambiance, le public chaleureux et emporté était digne des soirées kiwies. On en ressortira avec pas mal de bleus mais des étoiles pleins les yeux à la suite de ces deux concerts fabuleux !

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s