[Spotlight on…] Dead Sight, second album de Villainy

Trois ans après un premier album à succès, Villainy dévoilent un deuxième opus, Dead Sight, incontournable pour les amoureux de pur rock, puissant et sincère.

Villainy

Basés sur Auckland, Villainy n’est déjà plus à présenter ici, en Nouvelle-Zélande. Formé depuis 2010, le groupe désormais renommé et acclamé à travers le pays se compose de James Dylan (basse), Neill Fraser (chant et guitare), Dave Johnston (batterie) et Thom Watts (guitare).
Leur premier album, Mode. Set. Clear., avait vu le jour en 2012 et c’était placé en pole position dans les charts néo-zélandais dès le début de sa sortie dans les bacs. Enregistré entre Melbourne (Aus.) et Auckland, Mode. Set. Clear. avait permis à Villainy de remporter le titre de Best Rock Album lors des NZ Music Awards et ainsi attirer plus de fans autour de leur base déjà bien fournie. Avait alors suivit une tournée et des rôles de premier acte accompagnant ainsi The Offspring, Incubus, Rival State, Billy Talent, Sether ou encore Shihad.

villainy©Steve Dykes

Pour faire patienter leurs fans, Villainy avaient dans un premier temps dévoilé un titre furieux, Syria, puis l’avait suivit dans la foulée un premier single officiel, Safe Passage. Les vidéos de ces deux extraits sont à visionner à la fin de cet article.
Sorti le 18 septembre chez Warner Music, Dead Sight est, comme leur premier album, produit par Tom Larkin et enregistré aux quatre coins du monde (Melbourne, LA, Auckland).

Le quatuor entre tout de suite dans le vif du sujet avec le titre Give Up The Ghost, l’un des mes favoris, et le single Safe Passage. Ok ! Là on en présence d’un album passionné et passionnant !
Des monstres en puissance ! Villainy laissent complètement exploser leur énergie (Syria, No Future, Ginzu Knifing) tout en délivrant un somptueux son mélodieux frôlant un côté aguicheur sur plusieurs morceaux (The National Guard, The Great Unknown). Côté instrumentation, les guitares jonglent entre heavy riffs (Give Up The Ghost) ou distorsions électriques (Tantalus) appuyées par une basse hypnotique alors que la batterie est totalement incroyable du début à la fin. Côté chant, la voix du leader domine tout en s’accordant avec les instruments ajoutant ainsi un bon équilibre à la structure déjà bien harmonisée. Neill Fraser est capable d’assurer une grande maîtrise de son organe vocal variant entre une subtile douceur, une puissance toute contrôlée, ou donnant libre court à une férocité démoniaque.

Taillé pour le live, Dead Sight est un album rock de très haut niveau et d’une qualité indiscutable. Ce deuxième opus des Aucklanders confirme la place de ceux-ci dans le paysage musical néo-zélandais et au-délà. Dans la lignée de I Am Giant ou encore Rival State, Villainy apportent au rock kiwis une présence internationale en repoussant les limites du rock alternatif. Perfection !

Villainy est actuellement en tournée dans tout le pays assurant la première par de Devilskin.

Tracklisting de Dead Sight :

  1. Give Up The Ghost
  2. Sage Passage
  3. Syria
  4. Love And War
  5. Dead Sight
  6. Nothing Ever Changes
  7. Tantalus
  8. The National Guard
  9. No Future
  10. Ginzu Knifing
  11. The Great Unknown

Favorite tracks : Give Up The Ghost, Safe Passage, Love & War, Ginzu Knifing The Great Unknown

L’actu de Villainy sur… Website FacebookTwitterSoundcloud

Advertisements

2 Comments Add yours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s