[Interview] Mike The Guide nous mène entre Nouvelle-Zélande et Terre du Milieu

Aujourd’hui je donne la parole à un Kiwi, Mike The Guide, aka Mike Stearne, qui nous parle de la Nouvelle-Zélande, de tourisme et de bonnes anecdotes à propos du Seigneur des Anneaux.

Mike The Guide
©MikeTheGuide website

Après avoir été guide touristique une dizaine d’années pour des voyagistes, Mike a lancé sa propre compagnie où il organise désormais des tours privés pour quatre personnes grand maximum.
Lors de notre rencontre, Mike m’a parlé de son pays, de son travail et de sa passion pour le Seigneur des Anneaux dont il a eu l’opportunité d’y participer !

  • En tant que Kiwi et guide pour des voyageurs venant du monde entier, comment décrirais-tu la Nouvelle-Zélande ?

Mike : Oh déjà la grande question dès le début !
Je pense que comme tu parais petit sur la carte, surtout à côté de l’Australie, la Nouvelle-Zélande est vraiment minuscule, ainsi tu vois à quel point les choses sont grandes ! Et si surtout tu vas dans l’Île Sud, que tu te tiens aux pieds des montagnes puis que tu regardes en l’air, tout est absolument gigantesque et tu parais vraiment petit ! Comme la nature est immense, tu réalises à quel point tu es un petit morceau dans le monde ce qui est une bonne chose.
La Nouvelle-Zélande est très relax tu vois, très honnête je pense. Très franche aussi, avec une grande ouverture d’esprit et chaleureuse. C’est un pays très accueillant je suppose.
Donc la Nouvelle-Zélande c’est la parfaite combinaison entre des gens géniaux et des incroyables paysages !

  • Peux-tu nous dire comment es-tu devenu guide et pourquoi avoir choisir de proposer des tours personnalisés plutôt que de travailler pour un tour-operator ?

Mike : J’ai vécu à Queenstown pendant un long moment mais j’ai grandi dans une petite ville fermière du Southland d’environ 800 habitants.
Donc j’ai déménagé à Queenstown et j’y ai vécu quelques années avant que je ne décroche un job de guide et que je fasses des Lord Of The Rings tours pour Nomad Safaris. Si tu vis ici suffisamment longtemps tu finis dans le tourisme !
Je leur ai demandé si ils n’avaient pas un boulot à me donner et un jour ils ont dit oui ! Donc j’ai commencé à conduire des Land Rovers et travailler pour eux pendant cinq ans.
Puis j’ai déménagé à Wellington pensant que j’essaierais quelque chose de différent. Mais le premier boulot que j’ai trouvé était en tant que guide, donc c’est ce que j’ai fait !
Après dix ans, j’ai décidé de commencer mon propre business et aussi parce que tous les tours que j’ai fait étaient dans de petits véhicules de moins de dix personnes, parfois que deux ou trois personnes. Je pense que c’est plus facile d’avoir une propre conversation avec quelqu’un dans un petit groupe que dans un grand groupe où tu n’apprends pas à connaître les gens.
J’ai guidé un gros groupe ce matin d’ailleurs et c’était vraiment drôle mais je ne ferais pas ça tout le temps. J’ai eu environ 50 gamins anglais d’un lycée ce matin pendant deux heures. Ils voulaient tous voir où on jouait du rugby alors je leur ai fait un petit tour de la ville. C’est vraiment amusant mais c’est vraiment une différente sorte d’énergie et je ne peux faire ça que de temps en temps.

  • Aurais-tu quelques bonnes anecdotes à nous raconter qui se seraient passées lors de tes circuits ?

Mike : Je fais beaucoup de tours à propos du Seigneur des Anneaux et j’emmène beaucoup de fans sur les sites où ils ont tourné les films. Et là tu tombes vraiment sur des dingues ! Comme ceux qui se jettent sur le sol et commencent à pleurer parce que c’est là que Frodo a touché le sol ! Tu as ceux qui viennent en costume ou qui te parles en elfique ! Et ils viennent de partout ! Pas un pays plus qu’un autre ! J’ai eu des fans hystériques de France, du Japon, des Etats-Unis, de partout. Donc les histoires les plus amusantes viennent des fans du Seigneur des Anneaux parce qu’ils sont déjà passionnés et complètement accros même avant de venir ici ! Voilà ! (rires)

  • Une question semble revenir très souvent à l’esprit des voyageurs qui souhaitent découvrir la Nouvelle-Zélande. Île Nord ou Île Sud ?! Quels seraient tes conseils pour les aider à choisir ?

Mike : Je viens de l’Île Sud donc j’aurais tendance à dire que cette île est d’une beauté naturelle. Les plus célèbres trucs d’aventures se trouvent à Queenstown et que les plus beaux sites se trouvent à Milford Sound ou dans le Fiordland donc j’adore l’Île Sud mais tout dépend ce pour quoi tu viens.
L’Île Nord c’est plus de culture, plus de gens. Il y a aussi pas mal d’activités de plage et ce genre de choses.
Si tu viens pour une semaine et que tu ne peux faire qu’une Île, il faut que tu décides ce qui est le plus important pour toi. Si tu veux être aveuglé par le paysage, tu vas dans l’Île Sud. Si tu veux embrasser la culture kiwi peut-être rabats-toi sur le Nord. Est-ce que j’ai bien répondu ? (rires)
Beaucoup de gens viennent ici en pensant qu’ils ne viendront qu’une seule fois et ils veulent tout faire en quelques jours. Je pense que c’est une erreur. Même si tu ne viens qu’une fois, sélectionnes que quelques endroits et profites-en au mieux.
C’est vraiment possible qu’une fois à la maison tu décides de revenir même si tu ne pensais pas le faire. Je pense que peu importe celle que tu vas choisir parce que de toute façon tu reviendras très probablement faire l’autre plus tard !

  • D’après ton site internet, j’ai cru comprendre que tu t’es retrouvé dans la peau d’un Uruk-hai pendant une semaine ! Peux-tu nous en dire un peu plus sur cette histoire ?!

Mike : Avant que je ne travaille comme guide, j’étais déjà fan des livres du Seigneur de Anneaux depuis le lycée. Donc lorsqu’ils ont annoncé que le film allait venir, je savais vraiment que je voulais être impliqué alors j’ai gardé un œil sur le truc. Et un jour dans un journal local il y avait une annonce comme quoi ils étaient à la recherche de figurants sans préciser de quelle sorte. Juste “Veux-tu être un figurant ? Viens à tel endroit à telle date.” J’ai même pas eu besoin d’essayé longtemps ! Ils ont juste pris des mesures, combien mesurent tes bras? tes jambes ? Voir quelle sorte de créature te correspondrait le mieux. Donc apparemment je faisais la même taille qu’un Uruk-hai ! Alors pendant une semaine j’étais un Uruk-hai de petite taille et ma scène était celle de la fin de la Communauté de l’Anneau lorsque Boromir se fait tuer et que Merry et Pippin se font kidnapper. Rien d’extraordinaire ! Les cascadeurs sont payés pour faire les actions donc nous on court vers la bataille puis on s’arrête juste avant et on va s’asseoir donc là les cascadeurs arrivent et font les vrais combats. On n’a rien fait de trop dangereux ou de trop existant mais c’était vraiment très amusant évidemment !
Oh en fait, autre chose !
Lorsqu’ils ont fait le casting, mes cheveux tombaient en-dessous de mes épaules mais au moment où ils sont revenus j’avais coupé tous mes cheveux. Et là ils me sortent “où est-ce que tes cheveux sont partis ?!!! T’aurais pu être un Elfe !” Donc si je n’avais pas coupé mes cheveux j’aurais pu être un Elfe ! Mais bon je préfère être un méchant je pense que c’est plus cool !

  • D’ailleurs en parlant du Seigneur des Anneaux, il en est question un peu partout sur ton site internet dans les circuits que tu proposes aux voyageurs. Es-tu un vrai fan des trilogies (Le Seigneur des Anneaux et le Hobbit) de Peter Jackson ?

Mike : Je suis un grand fan ! C’est presque pas cool d’être fan en Nouvelle-Zélande. Beaucoup de gens veulent même être des anti-fans ici. Est-ce que tu as entendu parler du grand coquelicot ? Tu connais cette phrase ? Le coquelicot, la fleur ? Je pense que ça vient d’Angleterre mais on l’a ici aussi. Si un des coquelicots poussent plus grand que les autres c’est un grand coquelicot et il faut le couper pour qu’il s’adapte aux autres et je pense que le Seigneur des Anneaux est d’une énorme réussite que beaucoup de Néo-Zélandais ne veulent juste pas y être associés parce qu’il y a trop d’attente ou quelque chose comme ça. Ou ils n’aiment juste pas les fans ! (rires)
Beaucoup de gens n’aiment pas le Seigneur des Anneaux, moi j’adore ! J’adore les livres, j’adore les films. Je ne regarde plus autant les films maintenant car je ne veux pas m’en lasser. Je fais des visites guidées tous les jours sur le sujet alors regarder les films le soir ça serait un peu trop ! Je lis les livres tous les ans ou quasiment tous les deux ans environ. En fait j’aurais besoin de le refaire ! J’aime les films du Hobbit mais pas autant, ce n’est vraiment pas pareil.

  • D’ailleurs as-tu un livre favoris dans la bibliographie de J.R.R. Tolkien ?

Mike : J’aime le Silmarillion. Beaucoup de gens essaient et abandonnent au bout d’une trentaine de pages mais après cinquante, soixante pages et que tu as passé tous les noms et la Création, ça commence à être vraiment bon ! As-tu déjà lu un Tolkien en anglais ?
oui, d’ailleurs je suis en train de lire Morgoth’s Ring en ce moment et il n’est pas traduit donc pas le choix ! Oh ouais cool ! Sacré challenge ! J’aime ‘Beren et Lúthien’ c’est mon histoire préférée du Silmarillion et elle ferait histoire visuelle plutôt cool mais je ne pense pas qu’ils en feront un film !
Tu connais les Matrix ? Tu savais qu’ils avaient fait aussi des Animatrix ? C’était genre dix courtes histoires basées sur les Matrix et toutes réalisées par des réalisateurs différents. Je pense que ça serait une façon amusante de voir le Silmarillion en courtes histoires animées ! Un Silmarillion dans le style manga ! (rires)
Je parle du Seigneur des Anneaux tout le temps au travail et les gens me demandent souvent “pourquoi devrais-je lire le Silmarillion?” En général je leur dis “tu vois le Balrog dans les mines de la Moria ? Bah imagine des milliers d’entres eux combattant des milliers d’Elfes !” L’échelle est absurde ! Et c’est pour quoi je l’aime !
Je n’ai jamais lu les Légendes Inachevées ou l’Histoire de la Terre du Milieu. Je n’ai pas non plus lu Les Enfants de Húrin. Je pense que c’est un peu trop. Mais peut-être un jour !

  • Depuis dix ans environ, tu guides les voyageurs sur les sites de tournage du Seigneur des Anneaux et maintenant du Hobbit, je suppose que tu es devenu un vrai expert sur le sujet. D’ailleurs tu es mentionné dans le livre de Ian Brodie Hobbit Location Guidebook, qui La référence en la matière. Peux-tu nous en dire plus ?

Mike : Lorsqu’il a commencé à écrire le livre, celui sur le Seigneur des Anneaux, c’était juste un fan qui vivait à Wanaka, proche de Queenstown.
Il savait qu’il voulait être impliqué dans le film d’une certaine manière mais sans travailler dans l’équipe. Je pense qu’il a publié dans le studio pour avoir la permission de faire son livre. Lorsqu’ils ont réalisé qu’il faisait ça avec intégrité et pas uniquement de l’exploitation, ils ont approuvé son livre.
Il s’est d’abord rendu à Queenstown et quelqu’un me l’a présenté parce que j’étais un vrai fan ! Il n’y avait pas encore de Lord of the Rings tours, juste quelques gars. Je travaillais dans un magasin de vidéos lorsqu’on s’est rencontré et je lui ai montré les sites de tournage aux alentours de Queenstown. C’était mon premier tour en fait ! Je n’y avais jamais pensé auparavant mais en fait mon premier tour était avec Ian Brodie !
Est-ce que t’as vu ses livres ? Tu les as lu ?! Ils sont plutôt cool ! Son site internet a aussi d’incroyables photographies !
Après que l’on soit présenté l’un à l’autre, on est devenu amis. Lorsqu’il bossait sur ça, il travaillait aussi dans un musée de l’aviation à Wanaka qui n’existe plus mais on y avait l’habitude de s’y retrouver et de voir les shows. Il aime boire, il aime la bonne musique et maintenant nous sommes amis ! (rires) Lorsqu’il a fait le second livre 
(ndl : sur le Hobbit), j’ai été surpris de voir qu’il me recommandait comme guide personnel. C’était une très grande surprise et un grand honneur d’être dans son livre.

  • Outre les circuits sur les lieux de tournage, quelles sont les différentes options que tu proposes à tes voyageurs ?

Mike : S’ils viennent vers moi avec une vague idée de ce qu’ils veulent, j’essaie de leur poser des questions pour voir ce qui les intéressent le plus.
Le Seigneur des Anneaux c’est facile car je sais exactement quoi faire pour eux mais peut-être qu’ils voudront faire de la randonnée ou alors les trucs fous d’aventure ! Donc il faut trouver un équilibre entre les lieux qu’ils souhaitent visiter et ce qu’ils pourraient faire sur place.
Je personnalise tout ce que tu veux. Mais je pense que mes spécialités, à part pour le Seigneur des Anneaux, tournent autour des transports. J’ai envie d’emmener plus de gens dans les musées de transports comme l’aviation, les voitures et ce genre de choses. J’aimerais faire plus de tours où l’on peut combiner ça avec des événements sportifs comme les voitures anciennes. Emmener les gens voir ça puis visiter les musées. Et après tu peux aussi combiner ça avec des voyages en train et tout le reste pour faire un vrai tour basé sur les transports. Nous avons d’incroyables vieilles voitures venant d’Europe, du Royaume-Uni, d’Amérique ici en Nouvelle-Zélande et de tout âge et c’est vraiment quelque chose que j’aimerais aborder.
Il y a beaucoup de gens qui font des tours basés sur le vin ou d’autres sur le golf. Je pourrais éventuellement faire ça aussi mais uniquement si ils veulent faire autre chose à côté mais ils feraient mieux de se diriger vers un spécialiste du vin. Certains d’entre-nous proposent des tours bières et gastronomie en Nouvelle-Zélande. La bière est vraiment bonne ici ! Wellington est le cœur de la bonne bière en Nouvelle-Zélande !

  • Lorsque tu retournes sur un site, découvres-tu de nouvelles choses qui n’auraient pas attirées ton attention auparavant ? Es-tu toujours surpris pour ce qui t’entoure ?

Mike : Je n’ai jamais eu l’impression de faire deux fois le même tour. Parce que à chaque fois que tu pars c’est avec des personnes différentes, à des saisons différentes, les arbres continuent de pousser. Il y a toujours des choses différentes qui arrivent.
Je peux aussi regarder un documentaire juste avant et voir les choses sous un autre angle. J’essaie toujours d’en savoir plus sur un lieu mais je n’ai jamais voulu prétendre que je savais tout surtout que je ne fais rien pour ! Mais je ne m’attarde pas sur les dates, les noms, les faits, les chiffres mais plutôt sur le cœur de l’endroit. Personne ne veut retenir qui a fait cette chose en 1964 mais les gens veulent connaître les petites histoires, mon expérience. Lorsque que t’es coincé dans un groupe de cinquante personnes là t’auras les faits et les chiffres mais pas les petites histoires.
Généralement je ne prends qu’une ou deux personnes dans une voiture ce qui permet de se rendre plus rapidement d’un lieu à un autre parce que t’as pas à charger et décharger un millier de personnes ! Donc tu peux faire les petits chemins de traverse comme tu l’entends. Si quelque chose parait sympa comme un petit marché qui n’était pas là la semaine passée, tu t’arrêtes et tu jettes un œil au marché. On est bien plus flexible.

  • Comment convaincrais-tu les gens de venir visiter ton pays ?

Mike : Je pense que s’ils en ont entendu parler et qu’ils ont vu quelques photos, ils ont déjà probablement envie de venir et n’ont plus qu’à trouver un moyen de se le financer ! Je n’ai pas besoin de travailler très dur pour les convaincre mais ce que je fais c’est que je poste sur ma page Facebook pas mal de liens comme des photos officielles de la Nouvelle-Zélande ou des récits de voyage d’autres personnes. J’ai quelques personnes qui me suivent sur Facebook qui aiment juste regarder les photos et commenter. Ils n’ont peut-être pas l’intention de venir mais ils ont besoin de voir à quoi ça ressemble si ils veulent venir.

  • …et de te choisir en tant que leur guide personnel ? 

Mike : Oh ça c’est une question difficile ! parce que mon plus gros problème est de me faire connaître auprès des gens et il y a beaucoup de guides en Nouvelle-Zélande. Donc il faut que je fasses les choses un peu différemment et c’est le plus gros challenge ! Comment cerner une personnalité via internet ? Donc j’ai vraiment besoin d’avoir une conversation avec les gens. Si ils m’ont découvert et savent qui je suis, j’essaie une conversation par emails ou un skype et nous devons trouver un terrain d’entente avant de partir ensemble à l’aventure. Donc premièrement, ils me trouvent en ligne et ensuite si ils sont intéressés, nous discutons. Et ensuite ils ont a décidé si ils veulent de moi ou nous ! Je n’ai pas à les convaincre, c’est à eux de décider !

**** 

Si vous souhaitez venir en Nouvelle-Zélande, vous pouvez découvrir toutes les options que Mike propose sur son site officiel pour vous aider à concocter votre circuit de rêve.
Vous pouvez également regarder les nombreuses photos et lire des récits de voyage via sa page facebook.
N’hésitez pas à le contacter pour plus d’informations.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s